J’ai découvert le FOSDEM il y a deux ans et j’ai tenu absolument à y retourner cette année. Voici pourquoi.

Le FOSDEM (Free and Open Source Software Developers’ European Meeting) est un rassemblement informatique qui a lieu chaque année à l’Université Libre de Bruxelles (ULB), depuis 2001, et en plein cœur de l’hiver. En plus de présentations techniques (talks) il y a des Keynotes sur des sujets plus généraux et peut-être un peu moins techniques (le Cloud, l’histoire de Linux), et un centre de certification.

Le FOSDEM se distingue d’autres événements par plusieurs facteurs. Le premier est qu’il est entièrement gratuit et sans inscription. Il suffit de s’y rendre, de choisir ses événements et d’y assister. Le second est l’ampleur de la conférence : 776 événements pour cette édition, sur deux jours seulement. Pour s’en sortir, une application bien faite permet de cocher ses événements et de se faire sa sélection. L’application avertit si certains événements se chevauchent. Elle est véritablement indispensable pour survivre à cette marée de partage de connaissance. Étant donné la cible qui est internationale, tous les talks sont donné en anglais. Néanmoins, beaucoup de français et francophones, de fait, sont présents.

L’ambiance est étudiante. Les couloirs sont bondés pour accéder aux salles, parfois les salles sont pleines donc il faut venir bien en avance. Et si ça ne suffit pas, un live stream est proposé, ce qui permet de le suivre quand même, depuis une autre salle ! Et les vidéos sont accessibles plus tard sur le site. Cette année, je n’avais pas trop chargé mon agenda, sachant qu’il y a aussi du trajet d’une salle à l’autre. Ainsi j’ai pu voir tout ce que je voulais. J’ai rattrapé quelques présentations en vidéo ensuite, qui se chevauchaient. J’ai aussi fait le choix de rester plus longtemps dans la même salle (une track), qui se concentre sur un sujet en particulier (apprentissage automatique, base de données, …).

Si les présentations sont de qualité variable (on est invité à laisser des remarques tant pour les intervenants que pour les organisateurs), j’aime beaucoup assister et découvrir des technologies que je ne connaissais que de nom ; ou au contraire approfondir des sujets que je connais déjà. Les projets intéressants ne manquent pas et donnent même beaucoup d’idées pour ses projets à soi ou pour y contribuer. J’ai beaucoup aimé l’approche de ce framework de test et comparaison de résultats de recherche, la présentation sur OpenScore qui est une initiative de faire grossir un catalogue de partition musicale en numérique, ou encore la keynote sur le cloud.

Le centre ville de Bruxelles vit au rythme du FOSDEM sur ces deux jours.
L’allée principale de l’ULB où convergent les participants. Des food-trucks se rendent utiles à l’heure du déjener
Ce stand de livre est très populaire au FOSDEM
Lors d’une présentation sur OpenScore

2 réflexions sur “J’étais au FOSDEM 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s